” Le Tournesol “, a poem by Shelley Klausman

Tandis qu’elle montait dans la terre, elle a tremblé en cassant sa surface.

Fragile et faible de l’effort, elle a courageusement fait face au soleil brillant.

Chaque jour elle avait l’impression de grandir, de s’étendre en s’étirant vers l’astre.

Forte et flexible, elle résistait aux tempêtes.

Elle observait ses environs,

Les écureuils et les autres fleurs étaient ses amis,

Tandis que toujours plus haut elle s’affermissait sur sa tige épaisse.

Tous admiraient sa magnifique crinière de pétales d’or.

Le printemps s’en était allé, emportant la fraîcheur avec lui.

L‘été était venu, tout enflammé de chaleur,

Et les jours s’allongeaient.

Enveloppée dans le soleil, se desséchant sous sa brûlure, elle s’est réveillée.

Elle savait que c’était la fin…

Elle a revu sa vie, comme les abeilles avaient essaimé autour de son visage.

Non, je n’ai pas peur,” a-t-elle dit.

J‘ai donné tant de graines que je serai ressuscitée pour voir le printemps.”

Scroll to Top